Actualités CCIAK

SOURIRE D’HIVERNAGE ET BEAUTE DE LA NATURE LE MIL DANS TOUTE SA SPLENDEUR

La belle saison. L’hivernage 2017 suit son cours et se termine tranquillement avec des pluies bien espacées dans le temps et une belle montée des plantes qui ne trahissent pas tous les espoirs d’une saison pleine de promesses. Sur le littoral, l’heure semble au premier bilan pour l’arachide, le niébé et le mil. Une situation bien différente de ce qu’on a connu, il y a deux ou trois ans quand les épis de mil étaient si maigres que le paysan se demandait s’il fallait s’investir à ce point en bravant la chaleur et la pluie. Pour cette année, tout est différent. Le mil est dans ses états. Plante peu exigeante en eau, la céréale la plus cultivée au Sahel montrer toute sa beauté, la vigueur des épis et la beauté des champs.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

KAOLACK - LANCEMENT DU PROGRAMME DE COOPERATION SENEGALO-ITALIENNE PADESS DE FORTES REFORMES SUBSTANTIELLES ATTENDUES

Sous la direction du ministère de la femme, la famille et l’enfance, la coopération Sénégalo-Italienne a procédé hier, Mardi 12 Septembre, à Kaolack, au lancement du programme d’Appui au Développement économique et social du Sénégal (Padess).

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

KAOLACK - POUR MIEUX FIXER LES JEUNES DANS LEUR TERROIR LA COJER APPELLE A LA REALISATION D’UN DAC A KAOLACK

Suite à la dernière visite d’inspection du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck, dans les régions de Kaolack, Fatick et Kaffrine, la convergence des jeunesses républicaines (Cojer) du département de Kaolack a invité l’Etat du Sénégal à se saisir de son prochain budget 2018 et penser à la réalisation d’un domaine agricole communautaire (Dac) pour Kaolack. Puisque le domaine prévu pour être aménagé à Wack Ngouna, dans le département de Nioro, traine encore des lenteurs, la réalisation d’un périmètre similaire à Kaolack-département permettra non seulement de fixer les jeunes dans leur terroir et lutter contre l’émigration clandestine, mais il favorisera surtout la croisade contre le sous-emploi des jeunes dans le secteur décentralisé.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

KAOLACK : PLUS DE 80 TONNES DE SEL NON IODÉ SAISIES PAR LES SERVICES DU COMMERCE

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

FORMATION EN TRANSFORMATION DE FRUITS ET LEGUMES

Unité de Transformation GIE PDL BAKHE ASKANWI DE MEDINA LA FAYDA DE MEDINA BAYE.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MALÉM HODAR : PLUS DE 462 MILLIONS DE FRANCS CFA POUR PERMETTRE À 3550 MÉNAGES DE FAIRE FACE À L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Au total, 3.550 ménages du département de Malém Hodar vont bénéficier de plus de 462 millions de francs CFA dans le cadre du projet d’appui aux filets sociaux, a annoncé, mardi, à Malém Hodar, la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, Anta Sarr Diako.

Le projet d’appui aux filets sociaux, financé par la Banque mondiale à hauteur de plus d’un milliard de francs CFA, est mis en œuvre par la Délégation générale à la protection sociale.

Malém Hodar et Goudiri ont été choisis comme départements qui devraient bénéficier du projet d’appui aux filets sociaux.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AMELIORATION DU CAPITAL SEMENCIER LA FEPROMAS REÇOIT UN PRET DE 12 MILLIONS DE LA FONDATION SOCOCIM

Les producteurs de maïs affiliés à la Fédération des Producteurs de Maïs du Saloum (FEPROMAS) ont reçu, de la Fondation SOCOCIM, un financement de douze millions de francs, sous forme de prêt sans intérêt, pour la production de semences de maïs sur 30 hectares.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les prix de l’oignon et de la pomme de terre en baisse à Kaffrine

Les prix de certaines denrées alimentaires dont l’oignon, la pomme de terre et l’huile sont en baisse dans la région de Kaffrine (centre), a annoncé samedi, le chef du service régional du commerce. « Jusqu’au moment où nous vous parlons, la tendance des prix est à la baisse. Et nous croyons qu’il n’y aura pas de tendance inverse d’ici à la Tabaski », a dit Pathé Diouf, en parlant de la fête musulmane de l’Aïd-el-Adda, le sacrifice du mouton.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour une competitivité agricole élevée et durable : Il faut subventionner et les semences et les intrants, selon Papa Abdoulaye Seck

Quelle est la meilleure option entre subventionner les semences ou les intrants (engrais) ? A cette question, le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Papa Abdoulaye Seck, est formel : « il faut faire les deux ». Selon lui, « une agriculture moderne et productive requiert des intrants de qualité.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Entreprenariat : 97% des Pme sont dans l’informel et totalisent 16% du chiffre d’affaires global du sous-secteur

Quatre-vingt-dix-sept pour cent des 407.000 entreprises recensées au Sénégal, sont des petites et moyennes entreprises (Pme) avec un chiffre d’affaires annuel inférieur à deux milliards de F Cfa, a indiqué, vendredi, le directeur général de l’Agence pour le développement et l’encadrement des Pme (Adepme), Idrissa Diabira. Sur l’ensemble des 407.000 entreprises répertoriées, 97 pour cent sont dans l’informel et plus de 60 pour cent d’entre elles sont sur l’axe Dakar-Thiès-Diourbel, a expliqué M. Diabira à l’occasion d’un atelier technique sur la mise en place du réseau « Sénégal Pme ».

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------