Actualités CCIAK

KAOLACK/ TAXE SUR L’EXPORTATION DE L’ARACHIDE LE COPEGA ENGAGE UNE STRATEGIE DE LUTTE POUR LA SUPPRESSION DES 40 FRS RETENUS

Le combat pour la suppression totale des 40 Frs de taxe imputés à l’exportation des graines d’arachide hors du territoire sénégalais continue de faire rage dans les milieux paysans, quelques semaines avant l’ouverture officielle de la campagne de commercialisation.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

KAOLACK - RETARD DU DEMARRAGE DE LA CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION DE L’ARACHIDE QUAND LES BESOINS DES PAYSANS FONT RENAITRE LE SYSTEME DU BRADAGE ET DES PRIX HORS NORME

A un peu plus de trois (3) semaines avant son ouverture officielle, la campagne de commercialisation de l’arachide renoue avec ses irrégularités et imprévus. Même si, aujourd’hui, le Comité interprofessionnel (CNIA) a déjà retenu 210 F Cfa pour l’échange d’un kilogramme d’arachide sur le marché national, les opérateurs qu’on taxe souvent de « véreux » commencent à investir le marché. Faisant fi du prix de l’année dernière (210 F Cfa) qui est toujours en vigueur jusqu’au démarrage officiel de la prochaine campagne, ces opérateurs achètent l’arachide à de viles prix, intercalés entre 175, 180 et 185 F Cfa le kilogramme au niveau des marchés hebdomadaires (louma).

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION DE L’ARACHIDE : LES PAYSANS COMMENCENT À BRADER LEURS PRODUITS DANS LE SALOUM

La campagne de commercialisation de l’arachide a démarré dans le Saloum, en dépit des décisions prises par les autorités étatiques fixant l’ouverture de cette campagne au 1er décembre 2017.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA 10ÈME MISSION DU WAAPP ET DE LA BM VISITE DES RIZIÈRES DE FATICK ET KAOLACK

La délégation de la 10ème mission conjointe d’appui Banque mondiale/ Etat du Sénégal à la mise en œuvre du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP) s’est rendue à Kaymor (Kaolack), Coular Socé, Toubacouta et Missirah (Fatick) dans le cadre d’une mission de terrain.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prix de l’arachide : « L’Etat pouvait mieux faire »

Le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (Cncr), n’est pas d’accord avec l’argument des cours mondiaux avancé par l’Etat du Sénégal pour fixer le prix du kilogramme de l’arachide à 210 F. L’organisation paysanne estime que l’Etat pouvait mieux faire en allant jusqu’à 225 F le kg. « Il est bon que l’Etat reconnaisse les efforts que les producteurs fournissent. On aurait souhaité que le prix soit porté à 225 Fcfa.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

AL HASSANE SALL, GOUVERNEUR DE KAOLACK : « NOUS ALLONS TENIR UN CRD ELARGI SUR LE PORT DE KAOLACK »

Le gouverneur de la région de Kaolack qui a effectué ce lundi une visite en compagnie des délégations de l’Agence Nationale des Affaires Maritimes(ANAM) et la chambre de commerce de Kaolack, a annoncé qu’un comité régional de développement (Cdr) sera organisé sur le port de Kaolack en vue de relancer les activités. « Oui, après cette visite de prospection, nous allons travailler sur les termes de références en relation avec la chambre de commerce de Kaolack et l’ANAM pour aller vers un comité régional de développement axé sur le port de Kaolack ».

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PRIX DE L’ARACHIDE : LE CNCR PROPOSE 225 FCFA LE KILOGRAMME

Suite aux instructions données au gouvernement par le président de la République, Macky Sall, « pour fixer, sans délai, le prix du kilogramme d’arachide » et son appel pressent à arrêter « un prix rémunérateur pour le bien-être des producteurs », le Comité national de concertation des ruraux (Cncr) a proposé 225 Fcfa/Kg, soit une majoration de 15 Fcfa sur le prix de la précédente campagne de commercialisation arachidière. Selon Le Soleil, il a, en outre, appelé le gouvernement à réduire la taxe sur les exportation pour cette année.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE PRIP VA FORMER DES PRODUCTEURS CAPABLES DE PARACHEVER LE PROGRAMME D’AUTOSUFFISANCE EN RIZ (RESPONSABLE)

La mise en œuvre du Projet d’appui à la production durable du riz pluvial au Sénégal (PRIP) devrait déboucher sur la constitution dans le centre du pays d’un pool de techniciens et de producteurs capables de parachever le programme national d’autosuffisance en riz (PNAR), a souligné jeudi un de ses responsables.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

RECHERCHES AGRICOLES : 7 NOUVELLES VARIÉTÉS D’ARACHIDE HOMOLOGUÉES

Dans son rapport d’activités 2016, le Fonds national de recherches agricoles et agro-économiques (Fnraa) révèle que 7 nouvelles variétés d’arachide qui ont des performances agronomiques et techniques ont été homologuées par l’Isra. Ce sont des variétés à « cycle court » et ont une « très bonne productivité ».

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Trafic maritime : Les activités ont repris au port de Kaolack

Le port maritime de Kaolack revit. L’infrastructure, jadis plaque tournante du trafic fluvial dans la sous-région, a connu une période de reflux. Aujourd’hui, les activités portuaires reprennent de plus bel avec une déserte moyenne de 4 navires par mois. Un redémarrage prometteur pour l’économie régionale en dépit des limites imposées à la navigation par l’ensablement du chenal.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------